Sélectionner une page

Griot urbain aux allures de rocker, Djeli Moussa Conde chante au travers de textes engagés, la paix et l’espoir qu’il a en l’humanité…

Né en Guinée-Conakry, issu d’une famille de griots, Djeli apprend très jeune l’art du chant et de la kora.

“Djeli” a  collaboré avec des artistes tels que Manu Dibango (wakafrica), Salif Keïta, Richard Bona (Kalaban koro), Mory Kante, Alpha Blondy, Césaria Evora, Hank Jones, Cheick Tydiane seck (Sarala), Sekouba Bambino (Le destin, Sinikan…), Mangala (réexpédition), Amy Koïta… Il contribue avec sa kora et sa voix puissante aux albums de chacun et les suivra sur leurs tournées françaises et internationales.

En 2010, il fait la rencontre de Vincent Lassalle qui lui propose de réaliser son album.

Avec un répertoire large, des textes engagés, Djeli lance un projet hors normes, avec kora, guitare, basse, un set de percussions et machines, flûte malinké, dans un projet tribal et moderne a la fois, effleurant la pop, insérant une touche d’électro…